2. Le choix du partenaire

Les applications pratiques

Modérateur : gilles.lecourtois

Répondre
gillou
Administrateur du site
Messages : 60
Enregistré le : lun. 7 mars 2016 01:40

2. Le choix du partenaire

Message par gillou »

Après avoir défini les tendances sentimentales d’un sujet, la comparaison de son thème avec celui d’un partenaire éventuel est une démarche indispensable.
Là aussi, une première approximation sera obtenue en consultant le tableau ci-dessous, qui indique les possibilités d’accord parfait, acceptable ou peu réalisable.
:arrow: On sait que l’entente peut se faire soit par affinité de tendances, soit par complémentarité ou contraste.
2_f0b3d791df76f54ecebcadcc60cf5d80.jpg
2_f0b3d791df76f54ecebcadcc60cf5d80.jpg (798.96 Kio) Vu 5715 fois
Lorsque les deux partenaires appartiennent à un même signe, ils ont en général des goûts communs, des qualités semblables. Mais après une entente parfaite au début, on en vient à se reprocher des travers d’autant plus détestables qu’on les connaît bien soi-même : les époux de la Vierge se reprocheront leurs manies, ceux de la Balance, leurs incertitudes, ceux du Scorpion, leur jalousie.

Il n’y a guère que les gens du Taureau et ceux du Sagittaire qui peuvent raisonnablement épouser un natif de leur propre signe. Certes, les unions du même signe ne débouchent pas forcément sur une catastrophe ; mais on en vient trop vite à trop se connaître, et l’on n’a plus l’agrément de cette part de mystère qu’il faut toujours préserver dans la vie à deux.

Dans l’affection par contraste, les deux partenaires se sont peut-être déplu de prime abord, puis en se connaissant mieux, ils parviennent à constituer un de ces couples qui forment bloc devant les épreuves au lieu de se disjoindre.

:arrow: Rôle du signe Ascendant : Avoir le même signe Ascendant est un facteur d’entente et de compréhension qui est surtout favorable dans les amitiés entre natifs de même sexe. Entre sexes différents, cela aboutit surtout à une camaraderie plus ou moins tendre qui n’est pas négligeable mais qui ne suffit pas. Cela vaut particulièrement pour les Ascendants en signes d’Air (Gémeaux, Balance ou Verseau) qui donnent le plus d’intellectuels

ou d’artistes, au ménage très fragile. .

:arrow: Rôle d’Anima et Animus : L’utilisation de cette notion rend plus vivante la comparaison des thèmes. On doit d’abord comparer la Lune du thème masculin et celle du thème féminin : si elles sont dans le même signe, l’entente sera instinctive, on vibrera sur la même longueur d’onde. Si elles s’opposent ou n’ont aucun aspect favorable, il sera à craindre que l’homme ait commis une erreur en projetant son Anima sur une femme très différente de celle-ci. Les premiers émois passés, la réalité surgira, entraînant en général une profonde déception. L’inverse pourra s’accomplir en comparant le Soleil masculin (sa virilité) avec le Soleil féminin (son Animus), on en tirera des conclusions analogues.
On comparera également le Soleil masculin avec la Lune féminine : s’ils sont conjoints ou liés par des aspects favorables, on s’attendra à une entente durable, capable de résister à tous les chocs de l’existence. Sinon, l’entente sera médiocre, coupée , d’insatisfaction et de désaccords.

La comparaison entre Mars et Vénus sera plus spécialisée : elle indiquera surtout l’attrait sexuel réciproque, moins durable mais plus stimulant.

Si la comparaison révèle des dissonances, par exemple Saturne avec Vénus, Mars avec la Lune, on pourra craindre alors la jalousie, la suspicion, voire la brutalité.
:arrow: Autres comparaisons : On peut également comparer deux thèmes, quel que soit le sexe de leurs possesseurs, afin de juger des possibilités d’accord entre employeur et collaborateur, associés, professeur et étudiant, etc. Dans ce cas, on fera intervenir d’autres facteurs : l’Ascendant, le Milieu du Ciel, Mercure. On trouve aussi d’étroits rapports entre l’assassin et sa victime, et même sur un plan plus agréable, entre vous-même et vos auteurs ou artistes favoris. C’est le domaine des affinités électives : un vaste champ d’investigation est ouvert aux chercheurs. Si quelqu’un a, à sa naissance, Saturne au degré où est placé votre Soleil natal, consciemment ou non, il freinera vos initiatives et vous le traînerez comme un boulet. Des rapports intéressants existent aussi entre le malade et le médecin qui le guérira, l’astrologue et son consultant.
On aboutira dans ces derniers cas au transfert, base du traitement psychanalytique.
Répondre