1. La vie sentimentale

Les applications pratiques

Modérateur : gilles.lecourtois

Répondre
gillou
Administrateur du site
Messages : 60
Enregistré le : lun. 7 mars 2016 01:40

1. La vie sentimentale

Message par gillou »

L’étude du thème personnel jette une lumière singulièrement significative sur les réalisations de la vie amoureuse, c’est même le domaine où les significations astrologiques prennent le maximum de vérité.
En lisant les indications relatives à chaque signe, au chapitre VII, on aura une idée très générale sur les aspirations et le comportement probables du natif, mais évidemment insuffisante pour en tirer des conclusions sérieuses. Répétons que les tendances générales d’un signe peuvent être amplifiées ou restreintes par l’action d’une ou plusieurs planètes. Trois d’entre elles jouent d’ailleurs un rôle très particulier dans le domaine affectif (revoir chap. VI).
:arrow: Vénus, symbole du verbe aimer, par sa position en signe sera plus ou moins ardente ou réservée : c’est ainsi que Vénus située en Vierge est constamment portée à remettre tout en question, Vénus en Poissons est souvent prompte à céder si l’on sait toucher sa sensibilité. Vénus en dissonance avec Saturne est trop souvent frustrée dans ses désirs ; avec Mars au contraire elle devient fougueuse.
Les Maisons précisent souvent le domaine où l’amour s’exerce. C’est ainsi que Vénus en VI trouve souvent l’amour avec un partenaire de travail : en IX, au cours d’un voyage, ou bien dans un idéal lointain. On peut donc déterminer si le sujet pourra | dans sa vie, aimer et se sentir aimé avec tiédeur, enthousiasme ou érotisme. L’étude de la maison V donnera une idée sur les liaisons, le défoulement amoureux ou son contraire; la maison VII donnera le climat de la vie conjugale, et la maison IV les chances d’épanouissement ou non au foyer.
Il convient en outre de découvrir ce que le sujet aspire à trouver dans l’amour, comment il est entraîné malgré lui à rechercher tel type de partenaire. Ce n’est pas seulement la beauté ou les qualités personnelles ou même le côté passionné d’un être qui nous incitent à l’aimer : il existe des lois beaucoup plus mystérieuses, qui sont personnelles à chacun de nous. C. G. Jung a étudié les images de l’âme (voir chap. IV) qui se forment en nous dans l’enfance sur le modèle de nos parents ou d’êtres qui les remplacent. Ces images nous rendent réceptifs tout au long de notre vie à un ou deux types de partenaires affectifs, comme si en naissant nous avions une sorte de moule intra-psychique prêt à recevoir une image féminine — ou masculine — celle de l’âme-sœur pour ainsi dire que nous rechercherons toujours, l’être de sexe opposé qui correspond à notre sensibilité secrète.
:arrow: II s'agit de /’ANIMA, pour l'homme, de l’ANIMUS pour la femme. Astrologiquement, l'Anima est représentée par la Lune, et l’Animus par le Soleil. L'étude de la Lune, selon son signe, la maison qu'elle occupe et ses aspects avec d’autres astres, nous aidera à déterminer le type de femme auquel un sujet masculin sera particulièrement sensibilisé. L'Anima évoquera en lui selon les cas une douce vierge, une déesse, une sorcière, une prostituée qu'il faut relever, me femme virile. On comprend mieux ainsi le problème de la fidélité amoureuse : en fait, on est fidèle à Anima ou à Animus, à l'image idéale, et non à l'être de chair lorsqu'on s'aperçoit qu'il est trop différent de l'Image. L'homme dont la Lame est en Bélier recherchera toujours une femme dynamique, qui le stimulera, mais il ne l'épousera pas forcément. Inversement, la femme dont le Soleil natal est en Scorpion recherchera un homme très viril capable de la « mater ».

Une telle étude est enrichissante car elle aide à comprendre le comportement dans la vie sentimentale. Dans la perspective du mariage, il est également intéressant de voir la position de Saturne. Trop puissant et situé en maison VII, il tend à donner une mentalité de célibataire et à vivre en solitaire dans l’union. Ces quelques exemples montrent comment l’astrologie éclaire la vie affective dans ses moindres recoins. Nous n’aborderons pas ici les problèmes liés à l’érotisme, la frigidité, l’impuissance, les perversions, qui exigent des connaissances approfondies. Disons que la Lune située à l’un des angles du thème donne souvent chez les femmes un désir de sensations fortes.
Répondre