L’importance des Signes

Comment on interprète un thème

Modérateur : gilles.lecourtois

Répondre
gillou
Administrateur du site
Messages : 60
Enregistré le : lun. 7 mars 2016 01:40

L’importance des Signes

Message par gillou »

Le chapitre VII nous a permis d’étudier les significations essentielles des douze signes et les caractéristiques psychologiques qu’ils expriment. Il convient d’éclaircir un problème délicat : en quoi le signe Ascendant se différencie-t-il du signe solaire, celui du mois de naissance ? Trop souvent, on se borne à ajouter ou à fondre, ou encore à opposer leurs significations, et les traités d’astrologie n’insistent guère sur ce problème pourtant sérieux. Là encore, ce sont les progrès de la psychologie qui aideront à le résoudre.

:arrow: Le signe solaire représente notre terrain végétatif, notre milieu biologique, qui est en grande partie fonction de la saison, c’est l’environnement naturel saisonnier dans lequel nous nous épanouissons et nous sentons réellement vivre, où nous puisons les éléments dont nous avons besoin pour survivre et nous développer : l’air attiédi de mai-juin revigore le natif des Gémeaux, la mer chaude de juillet stimule le Cancer, etc. Psychologiquement, c’est l’idéal du Moi : on s’identifie aisément à son signe, on trouve inconsciemment dans ses valeurs symboliques un but, une motivation profonde, une aspiration à une réalisation supérieure de l’existence.

:arrow: Le signe Ascendant se manifeste sur un champ plus étroit. Si l’on se souvient qu’il apparaît à l’horizon est, qu’il semble surgir du ciel invisible, on admettra qu’il est l’indication d’une vie qui se manifeste, d’une prise de conscience de quelque chose de lucide qui est le Moi. Les significations du Bélier, s’il est signe solaire, sont claires : c’est un dynamisme, un élan vitalisant qui anime le sujet sans qu’il s’en rende compte. Mais s’il est signe Ascendant, c’est peu à peu que le sujet prendra conscience de cet élément dynamique, qu’il apprendra à l’utiliser volontairement pour son action dans la vie. C’est pourquoi généralement le signe Ascendant — à moins qu’il ne soit occupé par une planète qui déclenchera plus tôt son action — a un rôle qui se construit peu à peu, en même temps que le sujet, par son expérience de l’existence, se forge un Moi plus ou moins équilibré et lui assurant un comportement empreint de lucidité et de volonté raisonnée.

Lorsque le signe solaire et le signe ascendant sont de même nature (voir chap. V) l’unité de l’être s’accomplit plus facilement. Dans le cas contraire, des problèmes se posent constamment.

On trouvera ci-après la résultante, exprimée très succinctement, de leur action commune ;

bélier-taureau : Nature constructive aimant la vie avec passion, cherchant à en jouir sans complexe. Sûr de lui, le sujet vit dans le concret, et ne mesure pas ses efforts. Il obtiendra des résultats positifs par son intuition et par une activité incessante utilisant rationnellement ses capacités. Souvent, sens de la forme et du décor.

bélier-gémeaux : L’impulsivité devient lucide et choisit mieux ses objectifs, mais elle les change fréquemment. Grandes qualités d’adaptation, esprit toujours en mouvement. Flamme de jeunesse qui se prolonge et se passionne sans cesse, avec un peu de candeur sympathique. Parfois nervosité et bavardage fatigants pour l’entourage. Ne s’encombre pas de principes. Souvent journaliste, pionnier, propagandiste, etc.

bélier-cancer : Deux êtres se succèdent sans arrêt, la sensibilité de l’Eau, liée à une mémoire intarissable, à une enfance qui persiste, fait place à l’enthousiasme du Feu qui vit dans le présent et extériorise ses passions librement. Cet être double a bien des charmes, mais soumet à la douche écossaise : aventure rêvée ou exploit vécu ?

bélier-lion : Ce feu, à la puissance io, se met d’emblée au premier rang, car il a besoin de guider et de commander et se fait volontiers dominateur, parfois dur pour qui ose résister. Mais on admire son prestige indiscutable, son enthousiasme souvent plein de noblesse, ses performances qui parfois l’épuisent. N’admet ni les hésitations ni les complications.

bélier-vierge : Dualité des tendances : la Terre vir-ginienne ralentit le Feu, lui oppose sa temporisation, l’organise. S’il y a accord, tend aux réalisations audacieuses mais rentables, à la sécurité. Sinon, difficultés intérieures qui paralysent, ou maladresses intempestives, rudesse inutile, manque de souplesse, besoin de défoulement.

bélier-balance : Feu et Air s’harmonisent, la passion se calme, désirant un foyer harmonieux, l’esprit conciliant sait faire preuve de fermeté. Dissonant, dépendance excessive envers l’entourage, regret perpétuel de ce que l’on a fait, difficulté à suivre une gne objective et régulière.

bélier-scorpion : Nature autoritaire et qui doit sublimer ou canaliser une agressivité nuisible à • sa paix intérieure. C’est le guerrier implacable prêt à toutes les violences, mais aussi le légionnaire bâtisseur. C’est l’être du tout ou rien, d’un esprit critique redoutable. La lutte est son climat normal.

bélier-sagittaire : Mû par le Feu dans ses ardeurs physiques comme dans ses aspirations intellectuelles ou spirituelles. Le pionnier qui se fait militant ou missionnaire, vit ses idées et idéalise sa vie. Mais le but peut parfois être plus intéressé. Trouve naïvement une couverture idéaliste à ses motivations égoïstes.

bélier-capricorne : Le mariage du chaud et du froid, de l’ardeur et de la ténacité permet d’atteindre des buts ambitieux sans compromissions. Un peu de générosité conviendrait dans les rapports privés et sociaux. Sentiment excessif de son importance. Ennemi des subtilités et des demi-teintes, c’est « l’intégriste » dans ses conceptions personnelles.

bélier-Verseau : L’Air et le Feu soufflent ici un vent de liberté et l’horreur des contraintes. Le côté Verseau reçoit un apport viril qui le stimule : le Bélier offre sa bonne volonté dans le domaine des idées qu’il propage avec ingénuité. En général agit avec désintéressement mais ignore les conséquences de ses actes.

bélier-poissons : Le Feu s’exalte dans le miroir de l’Eau, mais risque aussi de s’y éteindre sans réalisations. A besoin d’être guidé vers des buts mieux définis et de suivre un plan d’action s’il veut faire prendre ses idées au sérieux. Peut détruire ses propres intérêts pour se dévouer à une cause. A un peu de don Quichotte.

taureau-gémeaux : Antagonisme du Fixe et du Mobile, de l’effort qui s’enracine et de la curiosité impatiente, vagabonde. L’entourage s’égare devant un être aussi contrasté qui peut être fidèlement attaché tout en aspirant à des contacts nouveaux. A besoin de propager ses conceptions, généralement concrètes et pratiques, et de s’appuyer sur des bases solides.

taureau-cancer : Cette heureuse combinaison met en commun un besoin profond de se sentir en sécurité dans un climat paisible. Les valeurs affectives ont la priorité et s’attachent à créer un patrimoine, un nid confortable, un épanouissement familial, un contact vivifiant avec la nature et la simplicité.

taureau-lion : Sujet sûr de lui, campé sur ses vérités profondes. Passionné et ambitieux, il saura s’arrêter à temps pour jouir de son succès. Souvent tyrannique, il ne supporte pas les contradictions, aime ou déteste d’emblée tout ce qui lui paraît médiocre. Croît bâtir pour l’avenir et y réussit parfois.

taureau-vierge : Tact, sens pratique, discrétion. Réussite certaine dans un cercle restreint, par un labeur constant et acharné. Gémit sur soi-même et se montre un peu étouffant pour les proches, qu’il accable par son besoin de perfection et de sécurité. Le sens des réalités étouffe les initiatives, dans un climat trop « fonctionnarisé ».

taureau-balance : Marqué par la fonction « Sensation », tempérée par une sentimentalité raffinée, un sens esthétique fréquent mais sans complications. Bonne volonté d’ensemble, à condition de ne pas trop se fatiguer. Veut faire partager sa joie de vivre et séduit par sa sociabilité. La vie affective compte beaucoup et se veut possessive.

taureau-scorpion : Les combats intérieurs vont jusqu’au tourment, la joie de vivre, l’appétit taurien font place périodiquement au doute rongeant du Scorpion. Ce jeu de bascule entraîne de brusques changements d’humeur et de comportement, une inquiétude métaphysique se chargeant de maintenir un climat de crise difficile à soutenir pour les partenaires.

taureau-sagittaire : Ne craint pas les efforts les plus rudes, mais cherche à les mettre au service d’un idéal, social ou personnel. Sur cette base puissante, on peut beaucoup construire, mais il faut savoir reconnaître ses torts et savoir adapter son comportement avec plus de souplesse. En général, joie de vivre liée intensément au contact avec la nature.

taureau-capricorne : Ambition tenace servie par une grande confiance en soi. Ses atouts : concentration de la pensée sur un seul but, volonté inébranlable, efforts laborieux. Ne doit pas refouler sa joie de vivre profonde. La recherche d’un idéal plus élevé permet de meilleurs contacts avec les autres.

taureau-verseau : Combinaison très déroutante. La joie de posséder et le besoin de sécurité se heurtent à un idéalisme altruiste. C’est un peu le cœur à gauche et le portefeuille à droite. Le détachement risque de n’être pas très convaincant. La cérébralité Verseau est contrainte de rester liée aux problèmes de la matière qui en général l’asservissent.

taureau-poissons : Sensibilité très accentuée aux dépens de l’égocentrisme taurien, donnant une heureuse nature, s’épanouissant facilement. Propension à se laisser mener et à réagir trop brutalement ensuite. Les buts de l’existence s’estompent, on s’enlise dans le marais quotidien. Il est bon de s’oublier en s’activant pour les autres.

gémeaux-cancer : Sensibilité et susceptibilité excessives. A besoin de sécurité matérielle, mais manque un peu d’énergie pour construire sa vie. Aime à plaire et y parvient, grâce à sa jeunesse et à son contact intime avec l’entourage, qu’il sait se concilier. Souvent, indécision, petites tempêtes intérieures.

gémeaux-lion : Jeunesse, vivacité, rayonnement séduisant. Vie de relation et échanges faciles, fierté moins ombrageuse mais plus grande confiance en soi. Parfois, besoin de surprendre et d’impressionner. Le Lion rajeuni et le Gémeaux adulte peuvent atteindre un équilibre constructif, peut-être un peu égocentrique.

gémeaux-vierge : C’est Mercure sous sa double forme, pratique et intellectuelle à la fois. Précision dans la pensée et le travail, lucidité un peu sèche, certitude mentale. L’excès de cérébralité et de sens critique joint au manque de chaleur et d’enthousiasme freine les réalisations. A vouloir trop prévoir, on peut manquer l’essentiel.

gémeaux-balance : Le charme, la séduction, la souplesse, l’humour souriant. Harmonie et souplesse, sensibilité, goût des arts et des lettres. La communication est aisée, immédiate. A besoin d’une ambiance favorable pour réussir, et parvient à la créer. Ne peut supporter la moindre contrainte. S’épanouit avec ses semblables.

gémeaux-scorpion : Est un peu en dehors des normes établies. Caractère conciliant pourvu que l’on ne porte pas atteinte à sa liberté. A besoin d’extérioriser les complexes d’une âme tourmentée et d’aller au fond des choses, quitte à les détruire pour mieux les comprendre. Inquiet mais vite rassuré s’il constate la sympathie ou la compréhension des autres.

gémeaux-sagittaire : Enrichit le Gémeaux par un dynamisme et un sens social plus puissants. Hésite cependant entre les choix difficiles dans ses affections et son travail. Peut manquer de concentration, va trop vite au but sans préparation suffisante. Est amené à tromper son monde pour masquer ses incertitudes.

gémeaux-capricorne : La lutte du jeune et du moins jeune est parfois stérile : se fait des reproches incessants, car se lasse vite devant les nécessités de l’effort. Trop exigeant envers les autres, il l’est moins envers lui-même. S’il atteint l’équilibre, peut obtenir le succès dans une œuvre d’envergure.

gémeaux-verseau : Le règne de l’Air permet de Çuir les réalités trop pesantes pour s’évader vers un monde de science-fiction et de robots. Le Gémeaux élargit sa vision des choses et devient plus altruiste. A besoin d’inédit à jet continu, pour imaginer un monde nouveau sans structures définissables.

gémeaux-poissons : Ressent une insécurité permanente qui le rend pessimiste, l’Air et l’Eau ne formant pas une base solide. Risque de négligence sans mauvaise volonté, de laisser-aller. Trouve sa voie dans l’évasion intellectuelle ou le dévouement à une cause. N’est pas à l’aise dans un milieu compartimenté.

cancer-lion : Deux mondes se côtoient : le jour et la nuit, les rêves liés à l’enfance et l’affirmation orgueilleuse de l’adulte. Cherche à réaliser des aspirations intimes plutôt confuses ou fait carrément deux parts de sa vie. Virilise les femmes et féminise les hommes, mais ne doit étouffer aucune de ses deux faces.

cancer-vierge : Discrétion, parfois effacement, retrait devant les chocs extérieurs, les luttes effrayantes de la vie. Doit éviter une introversion calfeutrée, mais peut s’organiser pour le mieux en donnant la priorité aux valeurs familiales et intimes. Logique personnelle plutôt déroutante. L’idéal peut être tout de pureté et d’innocence.

cancer-balance : Grande sensibilité, séduction intense. Pas de drames, mais une détente un peu maternelle et enveloppante. La vie extérieure, mondaine ne gêne pas le refuge dans l’intimité. Trop souvent énergie incertaine, peu faite pour la lutte, s’égarant dans les conflits privés ou familiaux. Doit se faire épauler par une nature plus endurcie.

cancer-scorpion : Le charme mystérieux des eaux dormantes, la vie des profondeurs qui n’exprime que des apparences, mais laisse l’essentiel se deviner peu à peu. Se venge durement si on le brusque, en sauvegardant son innocence. Fécondité créatrice si un moyen d’expression est trouvé. Les méandres de l’inconscient.

cancer-sagittaire : Ce contraste de la sensibilité et de l’élan dynamique trouve difficilement à s’employer pratiquement. L’obsession du nid jointe à celle des voyages en jet suscite d’incessants problèmes, à moins de multiplier les points de chute. Sublimation artistique possible.

cancer-capricorne : Le sujet est bâti sur une opposition fondamentale, une dualité Terre-Eau, sensibilité-concentration, imagination-sens du concret. Malaise intérieur qui rend très difficile la vie à deux. Il faut savoir préserver son ancestralité et accepter la lutte pour s’intégrer au monde. Mais la ténacité des deux signes est un atout puissant.

cancer-verseau : Risque de déchirement entre l’attachement au passé traditionaliste et l’avenir qui bouleverse tout. Tout dépend des autres éléments du thème si l’on veut échapper aux conflits intérieurs et s’ouvrir une voie féconde. Il y a souvent un manque de rigueur, une vision utopique, une dépendance envers l’autre.

cancer-poissons : Trop d’Eau, donc excès de sensibilité, d’impressionnabilité. On se laisse aller au gré des événements que l’imagination embellit. Sens de l’humain poussant au dévouement, mais aussi ténacité pour préserver son domaine intime, il n’est pas question de céder sur l’essentiel, qui est souvent du domaine du rêve.

lion-vierge : Volonté, esprit logique, lucide, ramenant tout à son Moi, dans une tension intérieure cherchant à tout organiser selon des conceptions strictes. Souci de la présentation, de l’impeccabilité, mais trop grande indifférence envers les problèmes des autres, que l’on veut soumettre à ses propres normes, pour leur bien d’ailleurs.

lion-balance : Triomphe de la vie extérieure, du Moi en représentation, mais environné de courtoisie, sinon de gentillesse et de compréhension. On subjugue en douceur, on utilise adroitement les relations qui se multiplient. Succès social, réussite extérieure, avec une pointe d’insatisfaction, si l’on ne parvient pas à se faire aimer ou aduler.

lion-scorpion : Personnalité qui subjugue et aime à se faire craindre. Évidemment n’en fait qu’à sa tête et ne supporte absolument aucune autorité. Fait pour la lutte, vit longtemps s’il n’est usé par la démesure. C’est souvent un « monstre sacré » en représentation, mais on sent en lui une puissance de chef de clan préhistorique.

lion-sagittaire : Juxtaposition du feu solaire et du feu spirituel; l’être vit dans la passion, la lutte pour un idéal, la confiance en soi et dans les autres. Est fait pour un rôle d’ambassadeur pénétré de sa mission. Enthousiasme qui se transmet et suscite le dévouement d’autrui.

lion-capricorne : Besoin de s’imposer avec force et d’atteindre le haut de l’échelle, au prix d’efforts infatigables. L’idéal s’oublie au profit des valeurs matérielles, mais on accepte les responsabilités les plus lourdes. Généralement le succès bien mérité est obtenu à un poste-clé qui permet des réalisations durables.

lion-verseau : Il est difficile de concilier égocentrisme et altruisme, fierté et simplicité, aristocratie et progressisme. Lorsqu’on porte en soi une telle dualité, il faut la transcender et unifier son Moi en cherchant un idéal de vie où la supériorité ne sera pas dominatrice mais reconnue de tous.

lion-poissons : Coexistence du Feu et de l’Eau, du conscient supérieur et des nuages flous, des décisions souveraines et des plongées dans l’incertitude. Orientation particulièrement difficile. Les buts s’estompent à peine définis. Là aussi, un idéal peu commun est nécessaire si l’on veut donner un sens à la vie.

vierge-balance : Type très agréable à vivre, car il sait allier sens de la discipline et compréhension souriante, fermeté et tolérance, ordre et fantaisie. Sait plaire au public et tenir ses comptes avec précision. Ennemi des extrêmes, s’efforce de tout concilier sans céder sur l’essentiel.

vierge-scorpion : En général très contrasté, la retenue sévère cédant le pas au défoulement et même à la révolte. Méandres de scrupules et d’audace, ambiguïté des complexes jouant parfois sur la santé. Passe d’un extrême à l’autre, ordonné dans son désordre, prudent dans ses audaces, toujours entêté et critiquant sans relâche.

vierge-sagittaire : La nature raisonnable et prudente de la Terre limite les grandes envolées du Feu. Au mieux, l’idéal surhumain et ambitieux est teinté de pragmatisme, il ne peut prendre le départ que sur une piste aplanie et soigneusement balisée.

vierge-capricorne : Deux signes de Terre qui rendent réaliste et axé sur les problèmes concrets. Comportement tenace, laborieux, exigeant envers soi-même comme envers les autres. Se fixe des buts à longue échéance et les atteint un jour ou l’autre. Perfectionniste, il cherche à ramener les autres à ses normes personnelles.

vierge-verseau : La Terre voudrait s’aérer, communiquer totalement avec les autres et souffre de ne pas y parvenir. Elle se veut alors un modèle : sa voie de réalisation s’ouvre dans les professions médicales et para-médicales, l’action sociale qui donne à son labeur tenace une justification humaine et morale.

vierge-poissons : Le signe le plus précis et le plus rationnel opposé au plus flou et au plus cosmique, rigueur inquiète et tolérance extrême. Un sujet intelligent saura utiliser ces deux pôles en mettant les qualités pratiques virginiennes au service d’une imagination sans borne, sinon il s’enlisera dans les détails ou se perdra dans les nuées.

balance-scorpion : Nature passionnée et inquiète, agissant par crises après de longues hésitations. Peut se comporter en charmeur, mais subjugue plus qu’il ne séduit. Le Scorpion est prêt à venger au centuple les offenses faites à la Balance. Surprend par ses brusques foucades, son sens critique sous les sourires.

balance-sagittaire : Souvent prisonnier de son idéal, tend à oublier les agréments de la Balance en faisant surtout jouer son besoin de justice et d’équité, ce qui déclenche en général des complications. Aime à se mettre en vedette naïvement, mais une indiscutable noblesse de pensée lui vaut la sympathie et le respect.

balance-capricorne : Là aussi, le côté idéaliste de la Balance doit se mettre au diapason du courage tranquille et de la rigueur capricorniens. Il faut viser haut ou se contenter d’une cote mal taillée entre une vie extérieure agréable et mondaine et une ambition exigeant un certain renoncement à ces agréments.

balance-verseau : Ces deux signes d’Air manquent au départ d’énergie et de combativité. Humains, accommodants, s’élevant au-dessus des contingences, ils luttent surtout sur le plan des idées et ignorent les détails et intérêts mesquins. En principe épris de progrès et de fraternité, leur comportement est souvent plus individualiste et sectaire qu’on ne le supposerait.

balance-poissons : Il ne faut pas exiger beaucoup d’énergie de ce type qui cherche à éviter les heurts de la vie par une attitude compréhensive et indulgente, mais trop velléitaire. A besoin d’être éclairé sur les pièges de la vie sociale car il subit trop les exploiteurs de toutes sortes. Un amour sublime peut transfigurer tout. Attiré par l’univers des « hippies ».

scorpion-sagittaire : Combinaison de force, animée par un dynamisme profond et exigeant. Joue avant tout son jeu personnel sur un mode dangereux et héroïque. Dégagé de toute contrainte inhibante, n’hésite pas à tout bousculer pour exprimer ce qu’il croit être sa vérité. Cet être est un hyper-actif qui mènera son combat jusqu’au bout.

scorpion-capricorne : Autre type fait pour la lutte à outrance, volonté qui ne cède jamais, et doit extérioriser ses idées-forces pour ne pas en être dévoré. Souvent vie aux péripéties éprouvantes, mais aucune concession à la facilité ou à la sensiblerie. Les difficultés sont acceptées et vécues courageusement.

scorpion-verseau : Ironie froide, mais sens de l’humain, pitié secrète. Est à l’aise dans les complications, les secrets douloureux, l’envers des choses. Sa dureté apparente, ses soins rigides pour préserver sa propre liberté le rendent difficile à fréquenter. Trouve sa voie dans la psychologie, l’action non conformiste, aide à prendre conscience des réalités déplaisantes.

scorpion-poissons : Nature hors du commun, aux passions étranges, aimant le mystère, les luttes idéologiques, sociales. A besoin de révolte mais aime la vie et ses joies concrètes. Doit fuir la solitude et les rêves qui tourmentent pour se délivrer dans l’action. Sait ce qu’il ne veut pas plus que ce qu’il veut. Fécondité illimitée sur tous les plans.

sagittaire-capricorne : Cette juxtaposition des contraires, du chaud Jupiter et du froid Saturne, peut donner à la fois un plus grand sens des réalités concrètes et un enthousiasme plus chaleureux. Ne peut supporter la médiocrité et s’attaque à de grands projets. Fait pour diriger les autres vers des buts vastes mais précis. Un directeur d’exportation.

sagittaire-verseau : Nature qui s’exalte dans un feu sublimé par l’air froid du Verseau. Idéalisme tendant à une perfection surtout morale mais aussi besoin d’action lancée dans l’enthousiasme et une confiance un peu naïve. Veut innover, créer des groupes, des organisations qu’il entraîne en méprisant les détails. Le résultat compte moins que l’action.

sagittaire-poissons : Symbole d’ampleur, de démesure parfois, aux aspirations illimitées. Cherche à grouper, autour d’un idéal humain ou quasi religieux, à rompre les barrières sociales. Esprit vaste, risque une inflation du Moi et peut commettre des imprudences dans le domaine des entreprises engageant ses responsabilités morales ou matérielles.

capricorne-Verseau : Être à principes, soucieux de règles de vie, peu expansif, fait pour la réflexion et la méditation. En général, peu attiré par les plaisirs de la vie, trouve sa joie dans une tâche sérieuse dont il transfigure le côté ennuyeux. Peu facile à vivre, aurait besoin d’être stimulé et détendu.

capricorne-poissons : Cas difficile, où l’être se trouve partagé entre deux tendances, l’une exigeante, laborieuse, sévère, l’autre plus détendue, hyper-sensible, incertaine. Concentration mentale et rêverie ont du mal à coopérer pour des réalisations durables. Dans l’affirmative, le besoin de consolation mystique des Poissons ne devra pas être négligé.

Verseau-poissons : L’un des groupes les plus difficiles à définir. Idéaliste et intellectuel, attiré par les grands problèmes, les grandes causes, il cherche à participer aux actions collectives et ne peut se contenter d’une vie terne ou minutée. Peut changer d’orientation en conservant son idéal profond.

Si le Milieu du Ciel est :

bélier : Vous apportez un grand dynamisme dans votre vie sociale et professionnelle. Les obstacles sont faits pour être détruits, et vous n’hésitez pas à taper du poing sur la table pour que l’entourage plie devant vous. Mais vous savez être généreux et votre réputation sera inattaquable.

taureau : Ne vous désolez pas si les débuts sont difficiles, vous atteindrez à coup sûr la stabilité tant désirée, mais il faudra beaucoup de persévérance. Vous auriez intérêt à chercher un poste qui vous laisse le temps de réfléchir avant de décider et d’agir.

gémeaux : Les carrières intellectuelles ou administratives, à condition qu’elles vous laissent une certaine liberté de mouvement, permettent à votre personnalité de s’exprimer habilement. Un modeste secrétariat peut vous mettre le pied à l’étrier, et votre réputation se fera vite. Attendez-vous cependant à exercer plus d’un métier ou à varier vos lieux de travail.

cancer : Le raisonnement n’est pas votre fort, vous suivez plutôt votre sentiment personnel intime. C’est pourquoi votre destin professionnel ne suit pas une voie toute tracée, sauf cas exceptionnels, mais dépendra des circonstances et de la façon dont vous plairez au public. Vous aimez peut-être un peu trop vos aises et votre confort, et cela nuit à votre élévation.

lion : Vous avez besoin de commander et vous y parviendrez d’une manière ou d’une autre. Votre confiance en vos propres capacités est un gros atout, mais il faut aussi apprendre à vous contrôler sévèrement. Vos enfants bénéficieront de votre réussite personnelle. Cependant ne soyez pas trop intransigeant.

vierge : Vous n’avez sans doute pas d’idées bien arrêtées sur vos buts dans la vie, mais votre conscience professionnelle et votre courage réfléchi assureront votre réussite. La comptabilité, les industries et commerces alimentaires, tout ce qui touche la santé publique, sont des débouchés possibles.

balance : Si vous voulez réussir, une ambiance de travail agréable, s’harmonisant avec vos goûts personnels, est indispensable. Vous cherchez à être bien vu de tous et votre réussite sera aidée par votre sens des relations publiques. Mais gardez-vous d’ambitions démesurées et d’hostilités cachées.

scorpion : Votre ambition est sans limites, elle est servie par une volonté implacable. Vous jugez les choses avec une certitude impitoyable et ne tenez compte que de votre seul point de vue. Tout métier à votre compte propre, l’expertise en général, la critique, la médecine, la psychologie, l’armée même sont vos meilleurs débouchés.

sagittaire : Beaucoup d’enthousiasme et de confiance en vous dans la poursuite de vos buts, mais votre persévérance est très relative. Sachez pourtant que votre réussite peut être assez tardive, ne relâchez donc pas vos efforts.

capricorne : Que d’ambition, elle ne peut que mener au succès. Mais vous feriez fausse route en choisissant une profession qui exige du dynamisme, du cabotinage. Comptez surtout sur vos propres efforts, et soyez patient, le temps est votre allié.

verseau : Vous avez le goût de la perfection et il vous faut croire à ce que vous faites, sinon c’est la lassitude et l’échec. Mais vous êtes capable de vous adapter à beaucoup de choses, le sens du facteur humain qui est en vous est un atout certain.

poissons : Votre vocation se révélera peut-être assez tardivement, mais si elle vous enchante vraiment, suivez-la sans hésiter. Votre personnalité s’enrichira par de nombreuses expériences, même si elles vous ont coûté cher.
Répondre