11. LE VERSEAU

Les 12 signes

Modérateur : gilles.lecourtois

Répondre
gillou
Administrateur du site
Messages : 60
Enregistré le : lun. 7 mars 2016 01:40

11. LE VERSEAU

Message par gillou »


20 janvier-18 février

Les énergies subtiles de l'être réalisent ici leur sublimation en l'homme parvenu à son état de perfection (Sénard, « le Zodiaque »).

Ultime signe d'Air, fixe comme le froid en février, son symbole est celui de l’homme sage qui répand ses connaissances et cherche avec idéalisme à distribuer le contenu de son expérience. Cet idéal orientera toute son existence, et on ne peut lui appliquer les critères valables pour la plupart des autres êtres, car tout en étant profondément humain, il se sent un peu étranger sur cette terre, et exprime un certain détachement vis-à-vis des instincts et de la force brutale. Même chez les Verseaux moins désintéressés, on rencontre toujours l’espoir d’un monde plus évolué et plus fraternel.

:arrow: Son comportement : il est très sociable car, mal à son aise dans les problèmes quotidiens, il recherche un contact continuel avec le monde ainsi que la sympathie et la confiance des autres. Être d’accueil et d’amitié, il s’oublie parfois au profit d’une amitié immense qui serait le monde entier. Il aime l’improvisation et une fantaisie bien particulière, pas toujours drôle. Il néglige les petits problèmes au profit des grandes causes. Son monde intérieur est fait de vastes espérances et de projets intercontinentaux.

:arrow: Psychologie : extraverti, très émotif, généralement actif, chez lui la secondarité domine quelque peu la primarité, car il est très complexe et cherche à harmoniser toutes ses tendances vers un état psychologique qui approcherait de la perfection. C’est le signe des compensations, une faiblesse ou une infériorité surtout physique devant faire place à une supériorité sociale, culturelle ou spirituelle. Deux planètes le gouvernent : Saturne et, depuis sa découverte, Uranus.

Le Verseau Saturnien cherche le retour aux sources de la sagesse, le détachement, l’oubli de soi. Quant au Verseau Uranien, il a un peu de Lion en lui, le besoin d’affirmation de soi le conduit vers l’aventure prométhéenne, mais généralement avec une motivation non égoïste. C’est lui que l’on qualifie d’excentrique ou d’extravagant en raison de son non-conformisme qui est en réalité une inadaptation au milieu. Sa force intérieure ne peut ni céder ni reculer sous peine d’exploser, il n’est donc pas question de le faire changer d’avis ou de le soumettre à une règle pointilleuse. Si dans le thème, Saturne se heurte à Uranus, le sujet est tiraillé entre des tendances contradictoires et ne parvient pas à intégrer sa personnalité : ce fut le cas de Stendhal.

* Son intelligence : très intuitif, il saisit vite les grandes lignes des choses et cherche des solutions bien personnelles. Il s’exprime en brillantes associations d’idées entremêlées de paradoxes en coup de poing. Cela lui permet, croit-il, d’éclairer les autres et de les entraîner sur le chemin de la vérité, de les rendre efficients. Son rôle est d’être un détecteur de tendances nouvelles, son but c’est d’intégrer la science-fiction dans notre vie quotidienne.

* Sa force : il ne ménage pas ses efforts, oublie les horaires, la famille, il prend l’avion comme d’autres le métro. Avec lui tout est prévu, fonctionnel, rationalisé, automatisé. Fervent de l’ordinateur et des méthodes les plus récentes, il n’en est pas pour autant l’esclave et compte sur la petite étincelle intuitive.

* Sa faiblesse : sa capacité d’accorder crédit aux autres est illimitée. Peut-être croit-il voir du valable, du positif partout, croit-il aux promesses sans bien évaluer les possibilités matérielles réelles. Certains « songe-creux », d’un optimisme inconséquent et superficiel, comptent trop sur le miracle de la dernière minute.

:arrow: Ses aptitudes professionnelles : elles vont des carrières de l’électronique, de l’informatique, de la radio-télévision, du cinéma, du reportage à l’enseignement, à la médecine novatrice, sociale, à la psychologie appliquée, la sociologie, les maisons de la culture, la publicité. Il ne s’intéressera vraiment à son travail que s’il y trouve, comme il dit souvent, une « expérience humaine enrichissante ». Il est attiré par les professions nouvelles où il espère agir en promoteur. Il a toujours besoin de sauvegarder un minimum d’indépendance.
:arrow: Sa vie amoureuse : les êtres trop tendres trouvent le Verseau inhumain, passionné à froid. En fait, il rationalise ses sentiments, car il a besoin de former l’être aimé à la mesure de son idéal. Cet amour projection est bien souvent fragile, d’autant , plus que la solitude à deux se transforme pour lui en groupe de discussion collective, les amis formant l’ambiance indispensable. C’est donc surtout dans l’amitié et l’amitié amoureuse qu’il est insurpassable. Il s’éloigne des grandes passions aveugles, il veut aimer et être aimé sans être esclave. Mais dès que la réalité objective n’est plus conforme à sa projection, il met fin sans tergiversations union qui ne peut plus le mener à la libération totale de l’être qui est son objectif. Les amours de Vadim ou de Jeanne Moreau sont typiques. Parfois cela mène au couple évolué qui vit en copains et multiplie les expériences. Les déceptions sont fréquentes chez les Verseaux, Uranus astre des événements inattendus joue son rôle. Dans d’autres cas, la participation à une cause, à une idéologie en vient à supplanter les exigences du cœur.
:arrow: Les enfants du Verseau : ce sont les plus adaptés à l'ère des voyages inter-planétaires et des gadgets électroniques. Ils se détachent de bonne heure de leurs parents pour s’intégrer aux équipes de gamins et n’acceptent pas les usages de la civilité. Passionnés de liberté, ils chercheront à mener leur vie comme une aventure, mais une aventure axée sur l’idéal.

:arrow: Santé : signe d’exil pour le Soleil, le Verseau n’est pas d’une vitalité débordante et atteint vite les limites de sa résistance physique. Il gouverne la circulation sanguine, et les imperfections de celle-ci se répercutent de préférence sur les jambes, sujettes aux varices. La nervosité est grande et expose à divers troubles spasmodiques d’allure cardiaque. Pour compenser les carences possibles, le sang a souvent besoin d’un apport de ses éléments essentiels (oligo-éléments, fer, phosphore, calcium, vitamines, etc.). Le Verseau est particulièrement sensible à la pollution de l’atmosphère dans les villes et les usines. Nécessité d’une vie équilibrée et d’une aération abondante.

:arrow: Sens du destin Verseau : apte au travail d’équipe, il sait orienter son travail dans le sens de la qualité et de la productivité. La réussite sociale peut être traversée d’événements brutaux, dans le style uranien, suivis de remontées spectaculaires. Le goût de l’aventure, du risque même incite aux entreprises prométhéennes, dans lesquelles le Verseau est tenté d’oublier ses responsabilités et d’entraîner imprudemment les autres. Afin d’échapper au sentiment d’incompréhension qu’il ressent autour de lui et qui le pousserait vers une solitude intolérable pour cet être de contacts, il doit se résigner à une fuite en avant où il explore et expérimente tout ce qui sera ensuite adopté par la masse. C’est pourquoi il vit soit dans le passé, soit dans l’avenir, mais rarement dans le présent.

:arrow: Mots clefs : libération, fraternité, exploration, anticonformisme, projection.

:arrow: Quelques Verseaux célèbres : Abraham Lincoln, Roosevelt, Edison, Lindbergh, Mozart, Stendhal, Jules Verne, Manet, Marcel Dassault, Giscard d’Estaing, G. Simenon, Mme de Sévigné, Colette, Simone Weil, Juliette Gréco, Jeanne Moreau, Maryse Choisy, Sacha Distel, Pierre Tchernia.
Répondre