9. LE SAGITTAIRE

Les 12 signes

Modérateur : gilles.lecourtois

Répondre
gillou
Administrateur du site
Messages : 60
Enregistré le : lun. 7 mars 2016 01:40

9. LE SAGITTAIRE

Message par gillou »

22 novembre-20 décembre
S’il a les pieds sur la terre, sa tête se dresse dans le ciel (Sénard, « le Zodiaque »).

Dernier des trois signes de Feu, le Sagittaire est aussi un signe double, difficile à analyser. Son ardeur est plus apaisée, plus sage, plus intériorisée, ce qui n’exclut pas le dynamisme et l’esprit d’entreprise. Sa planète, Jupiter, si elle incite au prestige social, est aussi-un élément de raison et de cohésion. Être de contacts, il prend la vie très au sérieux et a foi dans une organisation généreuse et altruiste des pays et des continents.

:arrow: Son comportement : il varie selon les réactions du Centaure qui est son symbole. Si la partie animale l’emporte, l’être Sagittaire est plein de brio et de panache, sa fougue le lance dans les initiatives les plus audacieuses, l’esprit sportif guide tous ses actes avec une netteté absolue. Mais si le « buste humain » prédomine, une sorte d’esprit philosophique imprègne le comportement. Il tend à unifier les contraires, à dépasser les oppositions, à coordonner tous ses actes dans une vision des choses qui essaie d’aller loin. Le Sagittarien qui sait unir les deux tendances se place dans une élite.

:arrow: Psychologie : là encore, deux types se différencient. Dans un contexte harmonique (priorité de Jupiter, aspects planétaires favorables) l’être aime la vie telle qu’elle est, car il sait l’embellir, en voir les bons côtés. Assez conformiste, il se fait vite une place au soleil, s’épanouit dans une existence euphorique, exubérante, heureux d’être bien considéré, d’être un monsieur digne, mais toujours prêt à soulager une infortune, à dépanner un cas d’urgence sans arrière-pensée, car il est éminemment sincère.

Si le thème est dissonant, avec une forte note de Mars, Saturne ou Uranus, on aura affaire à une nature totalement anti-conformiste, en rébellion ouverte contre les traditions et usages de son milieu, sinon de son pays ou de sa race. C’est l’insurgé fougueux en rupture de ban, toujours par monts et par vaux, prêt à traverser les déserts pour réparer une injustice ou simplement y vivre une vie différente : mais il aura souvent des motivations intellectuelles ou sociologiques, car il voudra connaître et comprendre les mœurs et coutumes de ce milieu nouveau. Il a en réalité besoin d’une exaltation permanente. Au fond, il se prend un peu pour un surhomme, un chevalier errant et aime assez les grands mots, même s’ils ne recouvrent qu’une modeste entreprise.

* Son intelligence : les deux types cherchent toujours à aller au-delà de ce qu’ils savent, comprennent ou possèdent. La flèche du centaure est toujours prête à servir de trait d’union, elle n’est pas faite pour tuer mais pour transporter un message. Le natif de ce signe s’efforce d’aller au-delà du connu, afin d’opérer une synthèse plus vaste et de se dépasser. Ce processus joue même au niveau le plus moyen de l’homme de la rue.

* Sa force : son esprit d’entreprise, son courage, sa compréhension généreuse des autres, son altruisme, sa participation active à la collectivité, sa bonne volonté, sa franchise, son don d’animateur, sa sportivité.

* Sa faiblesse : sa façon d’intervenir dans la vie des autres pour faire triompher sa vérité, son mépris excessif du danger, ses bravades un peu gamines, ses contradictions, sa dispersion par excès d’ambition.

:arrow: Ses aptitudes professionnelles : homme d’action avant tout, il a besoin de vivre au maximum en plein air et se plaît dans la compagnie des grands animaux, surtout les chevaux. Il réussira dans l’élevage, l’entraînement, le dressage, l’exploitation forestière, l’hôtellerie, le tourisme, la navigation aérienne, les grands reportages, la publicité. Sur un autre plan, il peut réussir dans la médecine, l’enseignement, la politique, les organisations sportives, socio-culturelles. Mais il a souvent une double activité et préfère en général celle qui est la moins rémunératrice. Bien qu’organisé, il déteste « les paperasses ».
:arrow: Sa vie amoureuse : elle n’est pas exempte de complications, ni d’une certaine frénésie. Très souvent, elle commence par le plaisir des conquêtes, des comparaisons multiples avec l’idéal, lequel est rarement satisfait. Souvent aussi, les difficultés surgissent, la famille est offensée par un choix qui lui est imposé, car il se porte sur celle — ou celui — qui provoque un choc par son origine, sa couleur, son passé, son métier. C’est la suprême manifestation d’indépendance, celle qui laisse les parents pantois. Peu d’années suffisent généralement pour mettre fin à cette union des extrêmes. A la quarantaine, le héros ou l’héroïne jette l’ancre, songe à procréer afin d’essayer ses méthodes personnelles d’éducation et voilà un parent modèle qui commence à s’embourgeoiser. C’est Jupiter, le « pater familias » qui inaugure son règne. Ce schéma est très fréquent, bien que l’embourgeoisement commence très tôt avec les Sagittariens
conformistes, soucieux de leur confort moral et matériel. Très affectueux, passionnés même, la plupart des natifs sont susceptibles de vivre l’amour dans un climat d’intensité et de liberté totale qui marquera leur existence.
:arrow: Les enfants du Sagittaire : très tôt considérés comme un « petit homme » ou une « petite femme », ils manifesteront vite une grande indépendance et leurs mouvements de colère surprendront. Mais leur côté sportif, leurs idées séduisantes, leur affection démonstrative seront vivement appréciés.

:arrow: Santé : elle posera peu de problèmes, car ce signe est le plus souvent très robuste et même athlétique. Son activité sportive constituera sa sauvegarde, car elle lui permet d’éliminer les toxines et les surplus que sa fréquente gourmandise emmagasine à plaisir. Sinon, il aura des accidents hépatobiliaires, des troubles congestifs, entraînant varices, sciatique, éruptions cutanées, tension, asthme, etc. Il aura intérêt à pratiquer l’équitation, le golf, la chasse, la marche, le vol à voile. Accompagné d’une certaine prudence à l’égard des accidents sportifs, et d’un régime alimentaire plutôt sobre, ce mode de vie l’aidera à jouir très longtemps d’une excellente santé.

:arrow: Sens du destin Sagittaire : matériellement, les problèmes sont toujours résolus. Mais la réussite est souvent remise en question, car le natif se sent toujours à l’étroit, au moral comme au physique, et couve toujours de grands projets, peu réalisables. Se croyant altruiste, il agit trop souvent égoïstement et doit choisir entre l’aventurier, le bourgeois ou le sage, trois issues qui s’offrent à lui. Ce n’est qu’en s’identifiant à un idéal élevé qu’il mettra en action la totalité de ses énergies et qu’il parviendra à un équilibre dynamique en vivant son rôle d’animateur humain.

:arrow: Mots clefs : ampleur, altruisme, synthèse et liberté. Accomplissement.

:arrow: Quelques Sagittariens célébrés : Beethoven, Berlioz, Toulouse-Lautrec, Mermoz, Saint-Exupéry, Churchill, Franco, Dubcek, Willy Brandt, Karim Aga Khan, Jean Marais, Pierre Brasseur, J.-L. Godard, Léon Zitrone, Sinatra, Lévi-Strauss, Ionesco, Mme de Maintenon, Marie Walevska, Corinne Marchand.
Répondre